Présentation

vue-aerienne-1024x768

Saint Amancet est un village calme au pied de la Montagne Noire, dans le Parc Naturel Régional du Haut Languedoc, sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Charmant village aux maisons datant en grande partie du XIXème siècle et aux rues agréablement fleuries, il s’organise autour de deux places principales avec bassin et fontaine. L’eau provenant de la source des Avaris vous permettra de vous désaltérer à l’ombre des platanes: un petit air méditerranéen sur ce versant océanique.

Les enfants pourront profiter de l’aire de jeux.

 

C’est le départ de randonnées vers les hauteurs de la Montagne Noire

 
randonnée en Montagne Noire

De nombreuses activités sportives (spéléologie, canyoning, VTT, randonnées, accrobranche, orientation, équitation, voile, parapente….) peuvent se pratiquer aux alentours et dont, pour certaines, la Ferme de Séjour d’En Rives peut en proposer l’accompagnement.

A proximité il faut voir Sorèze et son Abbaye Ecole, Dourgne et ses deux abbayes bénédictines, Durfort et son artisanat du cuivre, Revel et son marché du samedi matin sous la halle, St Férréol et son lac inscrit au patrimoine de l’UNESCO, …..

Histoire et patrimoine :

14 sites archéologiques attestent d’une présence humaine depuis le Néolithique.

L’église Saint-Barthélémy actuelle ne présente plus aucun intérêt architectural, concernant le Moyen-âge. En effet il s’agit d’une reconstruction, certainement du XIXème siècle, le cadastre de 1833 mentionnant un édifice orienté à l’est, alors qu’aujourd’hui il l’est au nord.

Mais selon S. Campech, Saint-Barthélémy est en fait associé à un autre site dans la montagne qui serait l’ancien village de Saint Amancet. Il faudrait donc penser à un déplacement du vocable. Saint-Barthélémy, église du premier village perché, serait descendu dans la plaine, sa popularité en tant qu’église paroissiale aurait détrôné Saint­Amancet, simple chapelle dont on aurait gardé le nom.

Les parties médiévales du Château de St Chameaux, qui est un lieu privé, portent la date de 1311. Le Maréchal Franchet d’Espérey y mourut en 1942.A environ 2 km au nord du village de Saint Amancet, se trouve l’anciennecommune de Montmoure rattachée à Saint Amancet en 1824. Sainte-Madeleine ancienne église paroissiale est actuellement transformée en résidence principale.Montmoure est un toponyme composé de « mont », désignant un lieu situé en hauteur, et de « moure », signifiant museau. Montmoure désignerait donc la motte sur laquelle est construite l’église

Lieu dit « Forêt de Boulbène » : Près de la source des Avaris, des bornes qui furent plantées en 1519 pour marquer les limites de juridiction de Sorèze et de St Amancet. Acte renouvelé au XVIIIè entre Salomon de Faure et Dom Jean Guibaldi. Syndic de l’Abbé et des religieux de Sorèze. Une crosse est gravée du côté de Sorèze et une tour du côté de Saint Amancet.

Au cimetière : Au bout de l’allée principale, visible dès qu’on entre dans le cimetière se trouve une croix en pierre dont les bras évoquent la croix de Malte. Elle repose sur un socle terminé par un autre plus large lui-même posé sur deux marches de granit. Une croix est gravée au croisillon, les bras s’élargissent en forme de croix germanique.

S’y trouve aussi une tombe extraordinaire. Cette chapelle funéraire en pierre appartient à la famille Fauré de St Maurice et date du XIX è siècle. Le portail de celle-ci est largement mis en valeur : pilastres, tympan gravé en méplat surmonté d’un entablement, d’une ornementation de volutes, d’un fronton triangulaire et d’une croix. Il y a deux fenêtres avec des vitraux quelque peu endommagés car les grilles de protection n’existent plus. La toiture à deux pans est recouverte d’ardoises. Ce tombeau appartient à une famille protestante qui pratiquait des inhumations dans la propriété du château.

Derrière l’église : se trouve un four banal datant de 1882-1884 dans un abri en pierres et briques rectangulaire. La toiture est à deux pans et en tuiles canal. La porte est constituée d’un linteau en bois et de jambages en briques.

Devant la mairie est conservé un « travail » qui servait à ferrer les animaux.

 
Le travail

 

 

A la sortie du village, en dessous du cimetière, une petite mare a été réhabilitée et est devenue un lieu bien paisible.

Côté nature :

Saint-Amancet est site Natura 2000.

Espèces et essences d’arbres et végétaux les plus représentées sur la commune de Saint-Amancet :

  • Pin sylvestre
  • Douglas

Forêt communale de Saint Amancet :

Surface approximative = 1,42 km²

Forêt domaniale de Saint-Amancet-Sorèze :

Surface approximative = 2,51 km²

 

St Amancet possède un réseau karstique intéressant, le réseau Viala-Trois fontaines dont les émergences sont situées sur le bas du versant montagneux, rive gauche du ruisseau des Avaris.

Le ruisseau des Avaris et le ruisseau d’Aygo-Pesado sont les principaux cours d’eau qui traversent la commune de Saint-Amancet.

 

Tourisme :

Au centre du triangle Carcassonne-Toulouse-Albi

Abrité par la Montagne Noire, cette dernière ride du Massif Central, la commune est dans le périmètre du Parc Régional du Haut Languedoc.

A proximité du site Sorèze-Revel-St Férréol classé « Grand site » par la région Midi-Pyrénées.

Au pied des sources du Canal du Midi qui alimentent le lac de St Férréol, réservoir du « canal d’entre les deux mers ». Le canal du Midi a été créée par Pierre Paul Riquet de 1666 et 1681 et est inscrit, depuis 1996, sur la liste du patrimoine de l’humanité de l’UNESCO.

Des sentiers de randonnées parcourent la commune et en particulier le chemin de grande randonnée de St Jacques de Compostelle.

A proximité :

  • Revel, cette bastide avec son beffroi où se déroule un beau marché le samedi matin
  • Sorèze et son abbaye-école, ses maisons médiévales
  • Durfort village du cuivre
  • Dourgne et ses deux abbayes bénédictines

Deux chambres d’hôtes dans le village de St Amancet, « Loroc » et « La Mejane », proposent de l’hébergement.

Un « centre de bien être » propose massages, soins du corps et relaxation

La Ferme d’En Rives accueille des groupes en camping et proposent des accompagnements dans des activités sportives (spéléologie, canyoning, randonnées, VTT, accrobranche, course d’orientation….) et visite de la ferme.

le canyon on aime!

 

Activité économique :

Une carrière de calcaire (SECAM) fournit entre autre du gravier coloré recherché. Le site d’exploitation est de 29ha avec une extraction maximale de 500 000t /an. Environ 15 salariés.

Des exploitations agricoles: 8 en 2009 (INSEE)

Deux chambres d’hôtes assurent un hébergement convivial

Une structure touristique d’encadrement d’activités sportives de pleine nature

Une entreprise de maçonnerie

Une entreprise multi-services

Un institut de soins et beauté

Une structure privée d’aide à domicile